Notre Equipe

Nos sujets de recherche

  Résumé
La vaccination antitumorale implique l’activation de la réponse immunitaire. Contrairement à la chimiothérapie ou à l’immunothérapie adoptive impliquant l’utilisation d’anticorps ou de cellules T, la vaccination antitumorale n'a pas une activité antitumorale directe, mais son objectif est de déclencher une réponse immunitaire efficace et spécifique.
Les cellules dendritiques (DC) fournissent les outils efficaces pour induire une réponse immunitaire T « tumeur-spécifiques ». Cependant, malgré la potentialité de cette approche thérapeutique impliquant la vaccination de DC autologues chargées en antigènes de tumeur, les résultats actuels restent décevants. Ceci pourrait être attribué soit à la maturation non adaptée des DC lors de leur utilisation clinique (DC dites « exhausted » (épuisées) ou aux faibles propriétés immunogéniques des antigènes présentés par les DC au système immunitaire.
C’est pourquoi, l'objectif principal du notre recherche était d'étudier l'état de maturation DC dans le cadre de leur utilisation en approche thérapeutique, et de valider leur chargement en antigènes de tumeur par des cellules tumorales apoptotiques. Ces études biologiques et immunologiques ont été menées par notre équipe depuis le début des années 2000 et plus précisément dans le cadre de projet clinique avec la participation, depuis 2007, de la plate-forme de transfert clinique (PF DTC) que j'ai mise en place au sein du CIC Biothérapie (CHU de Nantes). Ces travaux ont vu leur implication concrète dans le traitement de la LAM et l'intégration en 2008 du Pr M. Mohty (Service hématologie et transfert clinique). En 2008 également, notre équipe a été renforcée sur le plan immunologique par l’arrivée du Dr. J.-F. Fonteneau (CR1 Inserm). Les travaux que nous avons développés sur les modalités d’induction d’apoptose « immunogène » ont été fortement renforcés en 2008 par l’arrivée du Dr. D. Pouliquen (expériences murines), et en 2009, du Dr. Ph. Blanquart (biologie moléculaire et physiologie cellulaire).